Détecteur de fumée : que dit la règlementation ?

Jimmy MEZILA

31 mai 2022

Un incendie se déclare toutes les deux minutes en France selon le site des Sapeurs Pompiers de France. Voici une donnée à ne pas prendre à la légère, d’autant que les dégâts peuvent être lourds de conséquences. Les incendies domestiques nous concernent toutes et tous. Pour contrer cela, l’installation d’un détecteur va pouvoir identifier les fumées et émettre un signal sonore très important pour alerter le plus grand nombre. Les équipes d’Access Protection vous ont rassemblé les points essentiels à retenir concernant le détecteur de fumée. Puis zoom sur la règlementation.

Détecteur de fumée

Quid de la règlementation ?

Souvenez-vous, le 8 mars 2015, un texte de loi rendait obligatoire l’installation d’un détecteur de fumée pour tous les particuliers. Le but ? Eviter les accidents encore trop nombreux et dramatiques. Le chiffre d’incendies domestiques déclarés aux assurances est en hausse constante chaque année. Et plus inquiétant, un français sur 3 est victime d’un incendie au cours de sa vie, toujours selon le site des Sapeurs Pompiers de France.

Le détecteur de fumée a donc toute sa place dans les maisons, appartements et résidences secondaires ! Il saura vous donner l’alerte pour permettre une vraie réactivité. Attention ! Veillez tout de même à vous équiper de modèles homologués et conformes avec les normes européennes. Donc, ouvrez l’oeil pour apercevoir les mentions NF ( Norme Française ) et CE ( produits conformes à la règlementation Européenne )

Malheureusement, il semblerait que beaucoup trop de foyers ne soient pas encore équipés de ces détecteurs. C’est ce que déplore la Fédération Française des Métiers de l’Incendie. Ils signalent que la loi a été écrite sans prévoir de  « dispositifs de contrôles » alors que la menace est réelle avec près de 200 000 incendies chaque année en France ! En cas d’incendie, aucune sanction et/ou refus d’indemnisation n’est envisagée par les assurances.

loi

Que faire avec ce détecteur de fumée ?

Point important : vous ne pouvez pas l’installer n’importe où ! Et rappelez-vous, la loi vous oblige à installer au moins un détecteur de fumée dans votre habitation. L’idéal, si vous habitez en maison et que vous disposez de plusieurs niveaux, serait d’en installer à chaque étage. Et si vous vivez en appartement, pensez à l’installer dans votre salon et/ou dans le couloir donnant sur les chambres.

A savoir ! Les cuisines ouvertes sont de plus en plus répandues dans les nouvelles habitations. Cela peut perturber « le travail » du détecteur de mouvement et fausser ses alarmes. Evitez donc de le positionner trop près de votre cuisine sous peine d’entendre très souvent la sirène se déclencher. Attention tout de même à respecter toujours les réflexes de sécurité élémentaires : gardez toujours un oeil attentif sur la cuisson de vos plats et ne laissez jamais vos enfants à proximité sans surveillance. Lorsque tout est terminé, veillez toujours à vérifier que la plaque électrique est bien éteinte et que le gaz est coupé. Quant au four, assurez vous qu’il soit toujours bien éteint et qu’il puisse bien ventiler après la cuisson.

Les pièces trop humides ou desquelles émanent des sources de chaleurs trop importantes ne sont pas les meilleurs endroits pour installer vos détecteurs.

Détecteur de fumée

Pensez à relier votre détecteur de fumée à votre dispositif d’alarme

Il existe aujourd’hui des technologies de plus en plus abouties en la matière. Vous pouvez disposer de détecteurs de fumée classiques totalement indépendants avec capteurs de température et sirènes intégrées. Ces derniers sauront vous signaler une élévation brutale de la température dans votre habitation.

Par ailleurs et pour plus de simplicité, il est possible de raccorder votre détecteur de fumée à votre centrale d’alarme. Ainsi, vous pourrez bénéficier d’une visibilité sur l’ensemble de vos dispositifs de sécurité. S’il devait y avoir un déclenchement, vous aurez la possibilité de savoir exactement ( depuis votre smartphone ) d’où vient l’alerte et de quel élément de sécurité il s’agit. Il sera alors plus simple de réagir vite et efficacement ! N’hésitez pas à en parler à votre partenaire sécurité avant même l’installation des éléments. Il pourra alors vous conseiller au mieux sur le positionnement et le type de détecteur à sélectionner. Sachez également que certains détecteurs de fumée peuvent identifier la présence de monoxyde de carbone et que cela peut être très utile si vous utilisez des appareils à gaz. Cela vous sécurisera dans votre quotidien. Pensez néanmoins à toujours procéder à l’entretien de vos chaudières régulièrement auprès de professionnel agrées.

Bon à savoir ! Les seuils de volumes sonores des sirènes ne doivent pas dépasser les 85db comme nous l’avons partagé dans notre article « Alarme et décibels : que dit la loi?  »

Solutions de sécurité

Et si vous êtes locataires, c’est à votre propriétaire d’installer le détecteur de fumée dans le logement qu’il vous loue. En revanche, l’entretien de ce dernier vous incombe entièrement.

Pour conclure…

L’expression « mieux vaut prévenir que guérir » prend tout son sens. Vous doter d’un détecteur de fumée vous évitera bien des déconvenues. Et s’il devait y avoir un départ de feu, composez au plus vite le 112 depuis votre portable. Ce numéro d’urgence fonctionne depuis tous les téléphones verrouillés ou non. Puis suivez bien tous les conseils de votre interlocuteur pour vous mettre en sécurité.

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

Articles similaires

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

Notre philosophie, c’est le service !

Appelez-nous au :

01 81 07 77 00

Notre adresse:

6 bis rue Parc des Vergers
ZAC du Parc des Vergers
91250 Tigery

 Plan du site Mentions Légales –tous droits réservé à Access Protection 2021

Aller au contenu principal