Que faire pour éviter le squat de sa maison principale ou secondaire ?

Leïla MANSOURI

26 novembre 2021

Voici la hantise de nombre d’entre-nous ! Mais comment éviter le squat dans sa maison? Revenir après une absence et découvrir que son bien est occupé illégalement. Outre le choc émotionnel que peut entrainer une telle situation, il faut garder à l’esprit qu’il faut réagir vite. Toutes les minutes comptent et peuvent se retourner contre nous si nous ne saisissons pas rapidement les voies de la justice. Le squat n’est pas l’apanage des résidences secondaires : il concerne aussi les résidences principales ou les locaux d’activités ! Loin d’être rarissime, le squat peut entrainer des déconvenues très handicapantes. Découvrez quelles sont les réglementations en la matière et surtout comment tout faire pour l’éviter!

Qu’est ce que le squat d’une maison ?

Squatter, c’est le fait d’entrer dans un lieu par effraction ( après avoir forcé une serrure, cassé une fenêtre ) ou par tromperie, menace ou violence, pour l’occupation du logement sans l’autorisation de son propriétaire. Si votre logement est squatté, il faut engager des démarches pour obtenir l’expulsion ou l’évacuation forcée des squatteurs selon le site du service public.

Le squatteur peut être puni :

  • d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende pour être entré dans votre logement
  • d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende pour avoir occupé ce logement

Attention : il n’est pas possible de faire justice soi-même et de forcer les squatteurs à libérer votre logement. Il faut faire des démarches pour obtenir leur expulsion ou leur évacuation forcée. Sachez que dans le cas des squatteurs, la loi est ferme : la trêve hivernale ne fonctionne pas. Leur expulsion peut donc avoir lieu à tout moment de l’année.

Le + Access Protection : le squat concerne les résidences principales, les maisons secondaires et même les bureaux d’entreprise. Pour décourager les éventuels intrus, n’hésitez pas à vous munir d’autocollants signalant que votre bien est sous surveillance électronique même si cela n’est pas encore mis en place.

squat-de-maison-et-de-residence-secondaire

Que dit la loi sur le squat de sa maison ?

Les faits divers étant très médiatisés sur ce sujet, la législation sur le squat a été obligée d’évoluer rapidement. De plus, les longueurs administratives et judiciaires ne font que rajouter au désespoir des victimes de squat.

La nouvelle loi anti-squat votée en janvier 2021 a pour objectif de renforcer le respect de la propriété immobilière contre le squat. Ce qui est une vraie bouffée d’oxygène pour tous les propriétaires qui voient les procédures prendre de nombreuses années avant d’aboutir. Avec ce nouvel amendement les procédures administratives passent de 48h à 24h donc un vrai gain de temps sachant que dans ces situations toutes les minutes comptent.

que-dit-la-loi-sur-le-squat-de-maison-et-de-residence-secondaire

Comment éviter d’en arriver au squat dans sa maison ?

Il existe heureusement des possibilités qui vous permettent d’éviter le squat de votre maison. L’objectif est de réagir très vite. Optez pour des actions concrètes et efficaces dès maintenant!

Sécurisez les accès de votre maison. Pensez d’abord toujours à vérifier l’état des serrures des portes, la fermeture de vos fenêtres et de vos volets. L’installation d’une porte blindée peut être une bonne alternative pour renforcer l’accès à votre bien.

Les abords de votre maison « parlent pour vous » ! Ainsi, si vous optez pour un dispositif de caméras de surveillance, pensez bien que cela aura vraiment un effet dissuasif et en découragera plus d’un. Les alarmes connectées associées à un système de vidéosurveillance vous offriront une protection complète et vous apporteront surtout une tranquillité d’esprit à toute épreuve.

Le + Access Protection : les alarmes connectées sont une vraie arme de dissuasion contre les intrusions. Elles vous alertent à la moindre menace et vous permettent de réagir très vite et en temps réel.

Pour conclure …

N’oubliez pas qu’il faut réagir vite pour signaler un squat. Prévenez la police et déposez une plainte pour que le tribunal d’instance se saisisse rapidement du dossier pour obtenir une expulsion rapide.

Néanmoins, l’installation d’un système d’alarme et de vidéosurveillance vous réduira significativement le risque de connaître un jour ce genre de déconvenue.

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

Articles similaires

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

Notre philosophie, c’est le service !

Appelez-nous au :

01 81 07 77 00

Notre adresse:

6 bis rue Parc des Vergers
ZAC du Parc des Vergers
91250 Tigery

 Plan du site Mentions Légales –tous droits réservé à Access Protection 2021

Aller au contenu principal